Le Club de l'ELAN MARIVALOIS

L’ELAN Marivalois est né de la fusion de trois clubs : l’UFM, la FLAM et l’EFLS 96.

 

Le premier, l’UFM (Union Foot Marivalois), regroupant les clubs de Thémines, Issendolus, Bio, Rueyre, Lacapelle Marival et Anglars, a connu sa première réunion le 25 juin 1999. Né de la volonté de quelques « anciens » de rassembler les joueurs des clubs de Thémines/Issendolus et de l’ELA (Entente Lacapelle Marival/Anglars) pour monter une équipe de vétérans sur le canton, cette fusion apparaissait comme une évidence : d’abord, l’Entente Thémines/Issendolus connaissait des problèmes d’effectifs depuis quelques années (chez les joueurs comme chez les dirigeants) mais il fallait continuer d’utiliser les terrains d’Issendolus et de Thémines ; ensuite cela permettait de maintenir une activité sportive forte sur les communes de Thémines, de Lacapelle Marival, d’Anglars, de Rueyre et de Bio ; enfin, si une équipe de jeunes de moins de 20 ans et une entente de joueurs vétérans avaient pu être créées et avaient réussi à perdurer, pourquoi une entente réunissant ces clubs ne serait-elle pas viable ? Nous savons aujourd’hui à quel point cela était tout à fait possible.

 

Le deuxième, la FLAM (Fusion Leyme Aynac Molières), rassemblant les deux clubs voisins, parfois rivaux, qu’étaient La Ruche Sportive Leyme/Molières et l’Etoile Aynacoise fit sa première saison en 2009/2010. Elle aussi voit le jour pour des raisons liées aux effectifs des deux clubs, pour que le football perdure sur les villages de Leyme, de Molières et d’Aynac et pour donner une nouvelle dynamique aux deux clubs. Ces équipes évoluent alors sur les stades de Leyme (pour l’équipe 1), d’Aynac et de Molières (pour les équipes 2 et 3).

 

Le troisième, l’EFLS 96 (Ecole de Foot Limargues Segala 96) naît en mai 1996.

Jusque là, quelques jeunes de Lacapelle Marival et de Leyme sont entraînés pas Emile Chapapria, sans réelle structure.

Aussi, pour rassembler tous les enfants des environs de Lacapelle Marival, une école de foot est crée à l’initiative de responsables des club d’Aynac, de Labathude, de Lacapelle Marival et de Leyme (auxquels s’ajoutera bientôt Assier). Elle permet aussi aux divers clubs cités d’être en conformité avec la règlementation concernant les équipes de jeunes.

Le premier président en est Gilles Verdié (de 1996 à 1998) puis c’est au tour de Serge Quercy qui assure cette fonction (de 1998 à 2008) avant d’en partager la présidence avec un nouveau venu, Yves Louargant de 2008 à 2018. Depuis 2018, deux nouveaux co-président tiennent les rênes de notre école de foot : Yves Louargant et Laurent Bonnet. Mais tout au long de ces années, les objectifs de cette école de foot sont restés clairs : faire progresser le football local en apportant aux joueurs, dès leur plus jeune âge, la formation nécessaire à leur développement physique et technique, mais aussi leur transmettre des valeurs morales, l’esprit d’équipe et le respect des autres. Sans oublier bien sûr l’apprentissage des lois de ce jeu.

 

Aujourd’hui, notre club de l’ELAN Marivalois, séniors et école de foot réunis, sous la co-présidence de Serge Cadiergues et Yves Louargant, c’est environ 350 licenciés, joueurs ou dirigeants, de la catégorie U7 aux vétérans en passant par nos féminines. Cela fait de notre club un des plus gros effectifs du département, avec 5 équipes séniors, une équipe féminine, une équipe de vétérans et des équipes de jeunes évoluant dans toutes les catégories du district.

Cela signifie surtout que l’on entre à l’Elan Marivalois à l’âge de 6 ans, qu’on y porte les mêmes couleurs, le même survêtement que les grands et que le sentiment d’appartenance au club n’est plus équivoque : on sait pour qui on joue dès sa première licence, l’identité du club devient une évidence, suit chaque joueur au cours des années et lui permet d’espérer un jour d’évoluer dans l’équipe fanion.